Les niveaux de ceinture

Les KYU et les DAN

Les Kyu et les Dan

Les récompenses prématurées rendent l’esprit paresseux. (Proverbe Japonnais)

La ceinture de karaté ressemble de près à celle du judo .

Ce qui la différencie c’est le liseré rouge dans sa longueur. Elle se porte sur le karatégi (habit du karatéka).

Les couleurs (blanche, jaune, orange, verte, bleue, marron) représentent les niveaux ou les grades.

Au karaté il faut différencier les niveaux (Kyu ou grade inférieur) et les grades (Dan ou grade supérieur).

Nous parlerons donc de , , , , , ,  et 1er Kyu pour les niveaux. Pour le 1er Kyu on le porte généralement plusieurs années avant de se présenter à la noire c’est à dire au 1er dan.

Ensuite pour les grades supérieurs nous avons le , , , , , ou la couleur de la ceinture est toujours noire.

A partir du 7è DAN la ceinture change de couleur.

La ceinture blanche, c’est
déjà un niveau !

Le fait de porter une ceinture blanche dans un Dojo constitue déjà un niveau, car en portant cette ceinture on rentre donc dans le respect de la hiérarchisation, de la tradition des anciens, du lieu, suivant des règles précises, des cérémonies, des examens, donc par conséquent des niveaux (Kyu), des grades (Dan) et des titres (Sensei, Sempai…)

Passage de grades et ceintures

Chaque année dans les écoles de karaté lors d’un passage de grades enfants ou adultes, l’élève se voit attribuer une couleur de ceinture en fonction de leur niveau et leur qualité. Pour différencier celle ci nous avons plusieurs couleurs de ceintures… A chaque couleur correspond un niveau donc un Kyu.

Il n’y a aucun rapport entre l’âge et la couleur des ceintures. On peut très bien avoir un enfant de 10 ans avec une ceinture orange (qui correspond au 4ème KYU) et un adulte avec une ceinture jaune (qui correspond au 5ème KYU) .

On passe les KYU un à un. Chaque année on se verra donc attribuer un Kyu ou une ceinture intermédiaire. Il est rare, même très rare, de se voir attribuer 2 KYUS dans la même année.

Les ceintures varient selon les styles de karaté

À l’origine, au Japon, les pratiquants portaient un kimono blanc, similaire à leur habit de travail, ainsi qu’une ceinture blanche pour fermer la veste. La ceinture blanche devenant marron puis noire au fur et à mesure de l’entraînement, la ceinture noire fut considérée comme l’ultime étape à atteindre.

Le style Shotokan de Maître Ohshima a gardé ce principe originel de trois couleurs, blanche du 9è au 4è KYU, marron du 3è au 1 ère KYU, puis noire de shodan (1ère DAN) à godan (5è DAN).

Le corps, la technique, l’esprit et ses valeurs morales construisent le Budoka de demain